•  Les habitats troglodytiques

     

     

     

    En Suisse, des villas troglodytes ont été construite en milieu urbain, chose inhabituelle : http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/07/villas-troglodytes-futur-suisse_n_3886514.html?utm_hp_ref=tw#slide=2883781

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  Les Maisons Passives 

    Qu'est-ce qu'une maison passive ?

     Les "maisons passives" sont des maisons conçues pou dépenser le moins d'énergie possible. Ses besoins de chauffage et de climatisation étant fortement limités par son système de ventilation performant et ses capacités d'isolation thermique, la maison passive est parfois surnommée "maison sans chauffage ni climatisation".

    Les Maisons Passives

    Fig.1: Maison passive que j'ai faite via Sketchup pour illustrer cet article.

    Quelles différences avec une maison classique ?

    Dans une maison traditionnelle, les modes de chauffage sont multiples. Il peuvent se faire:

    • par le biais de radiateurs classiques, traversés par un courant d'eau chaude provenant d'une chaudière.
    • de radiateurs électriques, qui dissipent de l'énergie thermique.
    • éventuellement avec une cheminée, qui chauffe la maison avec un feu dont les vapeurs traversent toute la hauteur de la maison à travers un tuyau.
    • d'une poêle à bois  (dont l'usage est cependant rare), etc...

    Le problème est que tous ces modes de chauffages consomment beaucoup d'énergie, dont une grande partie est gaspillée inutilement. Les énergies dissipées par les habitants et par les appareils domestiques ne jouent que très peu dans le réchauffement de la maison traditionnelle.

     Dans une maison passive, c'est tout le contraire: ces énergies dissipées par les habitants et appareils domestiques servent à produire la majorité du chauffage de la maison, tandis que les autres techniques de chauffage (citées précédemment) ne servent pas ou ne servent qu'à compléter ce chauffage.

    Pour ce faire, les maisons passives sont optimisées pour fournir une bonne isolation thermique afin de tirer au maximum profit des modes de chauffage "naturels" qui ont lieux au sein de la maison. Cette bonne isolation s'obtient par exemple en installant un double ou triple vitrage aux fenêtres, en incrustant les murs porteurs d'un film protecteur (qu'on pourrait comparer à un film plastique, mais en plus résistant sans doute), en contrôlant la ventilation (voir fig.2), etc. Ainsi, la maison est capable de conserver la chaleur et de garder une température stable en son sein. La chaleur apportée est donc, comme dit précédemment, celle des appareils domestiques et des habitants, mais aussi celle du soleil, qui passe au travers des fenêtres. Ce soleil pourra éventuellement être collecté par des capteurs solaires (n'oublions pas qu'il s'agit d'une maison écologique !).

    Les Maisons Passives

    Fig.2: schéma du fonctionnement d'une maison passive (source: ecoloinfo.com)

     Quels avantages ?

    Comme on a pu le voir, les avantages sont nombreux:

    • Par rapport à une maison respectant les normes thermiques actuelles, une maison passive permet d'économiser beaucoup d'énergie. Cette économie d'énergie diminue fortement l'impact du bâtiment sur l'environnement.
    • Les frais en énergie devenant de plus en plus élevés, se servir de l'énergie produite naturellement (et gratuitement, si j'ose dire) par les habitants, le soleil et les appareils ménagers permet de faire des économies tant énergétiques que financières.

    Quels inconvénients ?

    Il faut tout de même préciser que, malgré tous ces avantages, il reste tout de même des inconvénients, comme pour tout :

    • A l'acquisition/construction, une maison de ce type coûte plus cher qu'une maison standard.
    • Une grande partie du système de chauffage d'une maison passive repose sur la chaleur apportée par le Soleil: de ce fait, les fenêtres doivent être orientées face au Soleil. La présence de voisins (trop) proches étant susceptible de tout foutre en l'air, cela oblige parfois les propriétaire à acheter les terrains alentours, ce qui encore une fois revient plus cher et participe à l'isolement de la famille concernée. (c'est ce qui est arrivé dans le seul cas de maison passive que je connaisse)

    Conclusion

    Autant de raisons, donc, pour opter pour une maison passive plutôt que pour une maison traditionnelle. Et si au moment de la construction cela peut s'avérer finalement plus onéreux, les avantages apparaissent aux fils des années. Bref, un bon investissement pour le long terme, mais certainement un choix médiocre pour le court terme. Mais puisque nous raisonnons en terme de développement durable (sinon, nul besoin d'aller chercher du côté de l'écologie), cela ne devrait pas poser problème.

    Les appartements passifs existent également.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique