• Fiche personnage - Alekseï Tsvetaïev

    Nom :  Alekseï Tsvetaïev

    Prononciation : 

    Âge : 30 ans (Anniversaire: 14 Juillet 1934)

    Page web : 

    Description courte : Soldat dans la même unité que Sveta. En dépit des apparences, ils s'entendent plutôt bien.

     Biographie

    Surnom : Aliocha

    Anniversaire : 14 Juillet 1934

    Signe astrologique : Cancer

    Métier/occupation : Soldat

    Espèce : Humaine

    Genre : Homme

    Personne(s) la/les plus proche(s) : Maria Fenenka

    Famille : Elena Tsvetaïeva (mère), Igor Tsvetaïev (père), Svetlana Tsvetaïev(soeur - surnommée Sveta).

    Description physique : Grand, musclé, cheveux blonds courts plaqués en arrière, nez aquilin, barbe blonde, sourcils larges et blonds, cicatrice recouvrant le sourcil et l'oeil gauche, yeux légèrement tombants, oeil droit bleu, oeil gauche marron (à cause de la cicatrice).

    Personnalité : Frivole, nostalgique, possède une jovialité et un cynisme qui cachent une profonde tristesse.

    Sexualité : Bisexuel

    Voix : Baryton

    Histoire passée : Enfant, a vécu dans une famille de stalinistes convaincus. A 15 ans, il entre dans un lycée militaire. Après trois ans d'entraînements intensifs, il en sort diplômé. Il rentre alors dans l'armée, où il n'est qu'un soldat parmi d'autre: pas particulièrement fort, ni vraiment intelligent, il passe inaperçu. Sa carrière se passe donc sans entrave, jusqu'au jour où, à l'âge de 24 ans, au comptoir d'un bar, il fait la connaissance de Maria Fenenka (surnommée Macha), une jeune intellectuelle trotskiste de 25 ans. Ils tombent amoureux l'un de l'autre. Alekseï est obligé de tirer un trait sur sa famille (ils n'acceptent pas son union avec une trotskiste). Macha risque sa vie en tant qu'opposante politique, mais elle continue a écrire des essais engagés (contre la peine de mort, pour l'avortement, contre la pénalisation de l'homosexualité... en bref, elle critique complètement le stalinisme). En 1960, il rencontre Sveta, nouvelle recrue dans son unité. Elle porte presque le même prénom que sa soeur, dont il n'a pas eu de nouvelles depuis longtemps. Nostalgique, il commence à s'attacher à Sveta, qui elle est plutôt indifférente à son amitié.
    Un jour d'Avril 1961 (Alekseï a 26 ans, Macha 28), le KGB débarque chez eux, alors qu'ils s'étaient improvisé un dîner aux chandelles. Ils embarquent Macha, qui se débat en vain. Alekseï essaye d'intervenir, mais il se prend un coup de couteau dans l'oeil (d'où sa cicatrice) et perd connaissance. A son réveil, il ne voit plus que d'un oeil et Macha a disparu. Il se jette dans la rue à sa recherche, puis titube et tombe. Un passant le trouve là, inerte, un oeil en sang, et l'emmène à l'hôpital. Il se réveille sur son lit d'hôpital avec un bandeau autour de l'oeil. Il demande à partir, et, inconsciemment, ses pas le mène vers la place publique. En chemin il entend des passant parler d'une exécution publique. Il court alors vers la place, pour trouver le corps inerte de Macha, troué par les balles, en train d'être ramassé par deux policiers. Il crie et pleure de désespoir, essayant d'aller vers Macha, mais ne le pouvant pas car étant retenu par des passants qui veulent lui éviter d'être exécuté à son tour. Un vieil homme lui conseil de rentrer chez lui sans faire d'histoire s'il ne veut pas y passer, ce qu'il fait. Il passe alors deux ans entiers à déprimer, travaillant de jour comme soldat, se lamentant seul le soir dans sa chambre. Un jour de 1963, alors qu'il mangeait seul dans un bistrot, une belle femme, attirée par son physique, lui propose d'avoir un rapport sexuel. Alekseï accepte, en se disant qu'il n'a plus rien à perdre de toute façon. Commence alors pour lui une vie de débauche, entre sexe et alcool, pour oublier son amour perdu. Un soir, bourré, il se confie à Sveta, une jeune recrue. A partir de ce moment-là, Sveta deviendra intolérante avec ses dérives, car elle connait son histoire et veut l'empêcher de se débaucher davantage, en se disant que Macha n'aurait pas souhaité voir son amant finir dans un état pareil.

    Histoire présente : Alekseï tel qu'on le connait est un soldat indiscipliné et frivole, mais toujours empreint d'une profonde tristesse (il ne s'est pas remis de la perte de Macha). Contrairement à Sveta, qui a choisi la vengeance face au meurtre de ses proches, lui préfère rester passif et se laisser mener au désespoir le plus complet. Il se fait souvent réprimander par le camarade général, qui lui confie cependant quelques fois des missions (comme faire le discours de présentation au Kazakhstan). Celui-ci essaye en vain de comprendre son comportement; il aimerait qu'Alekseï se ressaisisse. Il le convoque souvent dans son bureau pour s'entretenir avec lui. Mais un jour, en se promenant dans la caserne, le camarade général découvre avec stupéfaction le corps d'Aliocha suspendu à une corde. Il accoure et réussit à temps à le défaire de ses liens, le sauvant de la mort.

    Aime / n'aime pas :

    Forces / faiblesses :

    Extra : Il a un tatouage sur la poitrine, où est écrit (en Russe) "laisser le rêve exister". Il s'agit d'un tatouage que Macha s'était fait lors de son séjour en prison quand elle avait 20 ans. Elle l'avait fait le long de son bras gauche, et à sa mort, Aliocha a décidé de se le faire tatouer sur la poitrine, pour toujours garder un souvenir d'elle près de son cœur.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :