• Témoignage de Sophie

    « Mes tontons m’ont élevé à la mort de mes parents »

    Coucou, je m’appelle Sophie, je souhaite témoigner à mon tour. Je vais vous parler de mes tontons qui m’ont élevé lorsque mes parents sont morts.


    Pierre âgé de 77 ans est le frère de mon père. Son compagnon, Jacques est âgé de 75 ans. Ils se sont connus lorsqu’ils avaient respectivement 25 et 27ans, lors d’une fête au village. A l’époque, l’homosexualité était très mal perçue puisque elle était encore punie. Ils me parlent souvent de leur rencontre. Ils s’en souviennent très bien. Leurs regards se sont croisés, ils se regardaient très souvent mais aucun d’eux n’osaient faire le premier pas l’un en vers l’autre. C’est Pierre qui a fait le premier pas en allant voir Jacques. Ce fut le coup de foudre. C’est lors de cette soirée que leur histoire d’amour débute. Pendant deux années, Ils se cachaient de leur famille, voisins… et disaient qu’ils étaient des meilleurs amis vivant ensemble. Au bout de deux ans, ils n’avaient plus envie de mentir à leur famille respective. Mon papa, qui était donc le frère de Pierre, a été le premier à le savoir. Il a eu beaucoup de mal au début mais a fini par accepter. Mes grands-parents ont mal réagi, Ils n’ont plus voulu entendre parler de mon oncle. Ils l’ont renié comme un malpropre. Ce fut le même cas pour Jacques. 


    Mes parents s’entendaient bien avec mon oncle et son compagnon. A l’âge de mes deux ans, mes parents sont morts d’un accident de voiture. J’étais la seule survivante de cet accident ! Je me retrouvais orpheline… Ce sont donc mes oncles qui m’ont recueilli et m’ont élevé ! Mes parents avaient rédigé un testament au cas où ils leur arriveraient malheur et ont demandé à ce que mon oncle, Pierre, m’élève. Heureusement qu’ils avaient prévu le pire sinon je me serais retrouvée dans un orphelinat. J’ai donc grandi avec mes oncles, deux hommes formidables. Dans ce malheur, ils ont été ravis de m’élever car ils ont toujours voulu avoir un enfant. Ils m’ont élevé dans l’amour. J’ai eu une enfance magnifique ! Ce sont mes tontons adorés, mais je les considère un peu comme mes papas !!! Ils étaient là pour me réconforter. Je me souviens, plus jeunes, j’étais une petite fille intrépide et je me faisais souvent « des petits bobos ». A chaque fois, ils paniquaient alors que je n’avais rien de grave. A l’école, personne n’a jamais su que mon tonton Pierre était en couple avec un homme. Ils croyaient qu’ils étaient simplement meilleurs amis, colocataires… Ils ne voulaient pas que je souffre de l’intolérance des autres vis-à-vis de ma situation familiale, ils m’ont toujours préservé et puis, ils ne voulaient pas que ça se sache pour ne pas subir de moqueries eux aussi.


    A partir des années 80, lorsque Mitterrand dépénalise l’homosexualité en 1981 exactement. Mes tontons décident de ne plus se cacher et de vivre leur amour comme bon leur semble. Comme beaucoup d’autres couples homosexuels d’ailleurs. J’étais une petite fille pourrie gâtée ! Je n’ai jamais manqué de rien ! Je suis heureuse et je les remercie d’avoir accepté de m’élever afin que je ne finisse pas dans un orphelinat ! Je suis très proche d’eux. 
    Je suis hétérosexuelle. Mon mari s’entend très bien avec mes oncles. Lorsque je me suis mariée, mon tonton Pierre ainsi que Jacques, m’ont tous les deux accompagné dans l’église. Ils pleuraient. C’était un moment remplit d’émotions. Je me souviens encore de leurs mots : «Félicitation à toi notre nièce, notre fille bien aimée, nous sommes fiers de toi et nous t’aimons très forts.» 
    J’en ai pleuré et j’en suis encore toute émue d’en parler.


    J’ai appris la tolérance, le respect auprès d’eux. Et je compte bien élever mes enfants tout comme Pierre et Jacques m’ont élevé ! Je ne les remercierai jamais assez pour tout ce qu’ils ont fait pour moi ! Je vais les voir tous les jours, à ma sortie du travail. Nous sommes très proches tous les trois.
    Ce sont de bons vivants qui croquent la vie et qui ont la joie de vivre et l’esprit jeune malgré leur âge. Pierre se déplace en déambulateur mais sinon, ils sont dynamiques et fêtards. Ils se débrouillent seuls dans leur maison. Pierre cuisine très bien et Jacques est une vraie fée du logis. =) Ce sont des papys modernes qui utilisent internet et qui adorent manger des fastfoods et regardaient leur série préférée «Desperates Housewives ».

     

    Pierre et Jacques sont fiers de pouvoir dire qu’ils sont ensemble depuis 50 ans et que les couples gays peuvent durer longtemps si l’amour est vrai et surtout sincère ! Pierre dit souvent : « Pour qu’un couple dure, il faut sans cesse prouver à l’autre qu’on l’aime et faire en sorte que la routine ne prenne pas le dessus en surprenant l’autre tout le temps en lui faisant des surprises, des petites intentions... Lorsque l’on aime sincèrement la personne, c’est tout à fait possible de lui être fidèle et de l’aimer toute la vie jusqu’à ce que l’ange de la mort vienne vous séparer… »


    Quant à Jacques, lui, il dit toujours : «Arrêtons de dire que les gays sont infidèles !! Oui, certains le sont, évidemment, mais certains hommes hétérosexuels sont aussi infidèles! Combien d’hommes mariés font cocus leur épouse ?!! Il ne faut pas généralisé tout le temps ! Beaucoup de couples gays et de lesbiennes durent très longtemps et sont fidèles ! Arrêtez vos préjugés. Plus on vieillit et plus on devient sages. Nous aussi, nous avons eu des flirts lorsque nous avions 18-20ans et ça ne durait pas parce que nous voulions voir d’autres choses. Et puis lorsque j’ai rencontré Pierre, j’avais 25 ans, j’étais plus mature, ce fut le début d’une histoire d’amour qui dure depuis 50 ans ! »


    Je finis ce témoignage en les remerciant du plus profond de mon cœur ! Pierre et Jacques, je vous aime très fort !

     

    Témoignage de Sophie

    Pierre et Jacques.



    Témoignage de Sophie. Stophomobie.com

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :